janvier 2016 archive

La rue des sorciers

Bonjour tout le monde,

En ce début de week-end, je vous présente une nouvelle illustration que j’ai intitulé « La rue des sorciers ».

Ci-dessous, le dessin avant la colorisation. Pour cette illustration, je me suis inspirée du chemin de traverse dans Harry Potter, avec toutes les petites boutiques. Pour les fans d’Harry Potter, j’ai aussi trouvé l’inspiration sur le site Pottermore, un site autour de l’univers de Harry Potter, proposé par J.K. Rowling. Si ce nom ne vous dit rien, je vous recommande d’aller y jeter un petit coup d’oeil, les visuels sont sublimes et très inspirants. Le site est super bien fait !

dessin-rue-sorciers-1

Donc, « La rue de sorciers » représente comme son nom l’indique une rue traversée par des sorciers et sorcières. On y retrouve les codes du monde des sorciers, les balais, les chouettes, les chapeaux, etc.

dessin-rue-sorciers-2

Après le dessin, je suis passée à la colorisation à l’aquarelle. J’ai mis beaucoup de temps à finir cette illustration, j’avais commencé en novembre 2015 et je l’ai fini la semaine dernière seulement ! Pourquoi ? J’étais motivée au début et j’ai eu une petite baisse de motivation pour le finir, du coup, le dessin est resté un bon moment à dormir sur mon bureau. Pour info, j’ai fait mon dessin sur un format A3. Mais maintenant, ça y est ! Je l’ai enfin terminé ! 😉

rue-des-sorciers

La motivation retrouvée, j’ai scanné l’illustration finale et je l’ai retravaillé sous Photoshop pour passer du jour à la nuit ! J’ai baissé l’exposition, la luminosité, etc … et j’ai ajouté les différentes sources de lumières.

rue-des-sorciers-nuitAlors, que pensez-vous de cette transition jour/nuit ?

En attendant vos commentaires, je vous souhaite un bon week ! 😉

 

« Band of Girls »

Bonjour !

En ce jeudi, je vous présente une nouvelle illustration intitulée « Band of Girls » !

Voici l’illustration ci-dessous :
band-of-girls

Ci-dessous, le croquis de recherche pour cette illustration. Au départ, je voulais représenter un groupe de copines portant chacune un numéro, formant au final 2016. Une petite illustration pour la nouvelle année !

croquis-recherche-band-of-girls

Une fois mon illustration terminée, repassée au feutre noir très fin et scannée, j’ai commencé à mettre quelques couleurs sous Photoshop. Plus j’avançais, moins le résultat me plaisait. J’ai d’abord abandonné l’idée des chiffres et du 2016. Ensuite, j’ai ajouté un fond de papier orangé et remplacé la couleur noir des traits de l’illustration par une couleur marron/ocre.

A partir de là, mon idée a été d’apporter quelques touches de couleurs et d’ajouter des motifs. Je voulais que l’illustration reste assez simple et sobre, du coup, je n’ai pas colorisé la peau, je l’ai laissé couleur papier. J’ai fait de même pour les cheveux. Pour chaque tenue, on retrouve un motif et une couleur unie en légère transparence. Pour les touches de couleurs unies, comme vous pouvez le voir, je n’ai pas essayé de remplir l’espace précisément, j’ai volontairement laissé du blanc pour avoir un effet « touches de couleurs rapides ».

Voilà les différentes étapes qui m’ont conduite à l’illustration finale « Band of Girls ».

mock-up-band-of-girlsPour finir, je me suis amusée à insérer mon illustration  » Band of Girls » dans un mock-up !

Pour info, je trouve la plupart de mes mock-ups, sur Graphic Burger. N’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil sur ce site, vous trouverez plein de mock-ups pour présenter vos travaux ! 😉 Pour mes clients, je me sers assez souvent de ce procédé qui permet de transposer son travail dans un univers réel. On se rend mieux compte de ce que ça pourrait donner.

Bonne fin de semaine ! 😉

Miss Carter & Miss Green

Hello everybody !

En ce mercredi, je vous propose deux illustrations représentant Miss Carter et Miss Green ! Deux femmes avec des caractères bien différents …

Le personnage ci-dessous se prénomme Miss Carter. J’ai d’abord réalisé le dessin avec un crayon HB, puis je l’ai scanné et travaillé sous Photoshop. J’ai voulu donner à cette illustration un coté vintage, avec un fond dans les tons orangés, de vieilles écritures en fond, etc. J’ai travaillé le contour de l’illustration en lui donnant un aspect « déchiré », « usé », pour renforcer le côté vieux dessin retrouvé.

Miss Carter est machiavélique, sous ses airs de grande dame bourgeoise se cache une femme prête à tout pour venger la mort de son amie. Son apparence est une couverture qui lui permet d’accomplir sa mission, celle de détruire tous les hommes impliqués dans la mort de son amie. Elle ne s’arrêtera que lorsque toutes les personnes qui ont participé à ce crime seront hors d’état de nuire.

pin-up-miss-carter

Ci-dessous, le dessin initial de Miss Carter.

croquis-miss-carter

Vient ensuite Miss Green ! Même processus que pour Miss Carter. J’ai commencé par le dessin au crayon qui a ensuite été retravaillé sous Photoshop.

Pour Miss Green, j’ai voulu réaliser une couverture de livre fictive ou une affiche en intégrant le dessin. J’ai donc réalisé un fond, avec une couleur, un motif, une texture, j’ai travaillé la lumière, inséré le dessin et du texte.

Miss Green semble inoffensive avec son petit col Claudine mais ne vous y fiez pas ! Tout comme Miss Carter, sa principale préoccupation est de venger une de ses amies, morte dans des circonstances similaires à celles de l’amie de Miss Carter.

Voici deux femmes, qui ne se connaissent pas mais qui pourraient former une équipe afin de poursuivre ensemble leur soif de vengeance … Affaire à suivre.

pin-up-miss-green

Ci-dessous, le croquis de base de Miss Green.

croquis-miss-green

 

 

J’aime beaucoup inventer des histoires à mes personnages. Ici, l’histoire n’est pas très gaie mais c’est ce que cela m’a inspiré quand j’ai vu mes deux dessins terminés. En effet, l’histoire de Miss Carter de Miss Green ne m’est venue qu’après avoir terminé les illustrations.

Bonne semaine à vous ! 😉

Hugo Cabret pour débuter 2016

Bienvenue en 2016 !

Avant de vous expliquer la raison du titre de mon post, je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2016 ! Une année de création, d’imagination et d’illustrations à foison ! Maintenant, vous devez vous demander ce qu’Hugo Cabret vient faire dans cette histoire ? C’est très simple. La semaine dernière, le film Hugo Cabret de Martin Scorsese est passé sur France 3 et ça a été pour moi une révélation !

Affiche du film Hugo Cabret

Je n’avais jamais vu ce film avant et je me suis laissée tenter par la bande-annonce. J’ai adoré l’univers et l’atmosphère de ce film ! Les couleurs, les costumes, la lumière, l’époque (années 30), les personnages, les acteurs, tout m’a plu !

Pour ceux qui n’ont jamais vu Hugo Cabret, voici un avant-goût :

Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé – en forme de cœur – qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…

Source : Allociné

En regardant le film, je n’arrêtais pas de me dire  » il faut absolument que je dessine ça ! « . J’avais envie de prendre mon carnet de croquis toutes les cinq minutes pour dessiner ce que je voyais tellement le film m’inspirait.

J’ai adoré l’univers, à tel point que j’ai passé mon week-end à faire des croquis ! J’ai fait des recherches sur internet pour trouver des images du film et j’ai ensuite réalisé quelques planches de croquis.

Voici donc les planches en question ! Tous les dessins ont été réalisés au crayon HB.

planche-hugo-cabret-1

Plusieurs éléments sont importants dans l’histoire. La notion de temps avec les montres, les horloges, les aiguilles, les chiffres, est centrale dans le film.

planche-hugo-cabret-2

Il y a aussi un aspect mécanique, avec un magnifique automate, des éléments d’horlogerie, des petits engrenages, des outils, un clé en forme de coeur, etc … Les livres ont aussi une grande importance, tout comme un petit carnet de croquis très précieux pour Hugo Cabret.

planche-hugo-cabret-3

Les jouets des années 30 sont aussi présents. Les peluches, les petites montgolfières, les manèges, les chevaux de bois, les jeux de quilles, les figurines à remonter, etc … J’ai toujours aimé la « beauté » des vieux jouets. Beaucoup de choses s’en dégage. Ils ont une histoire, c’est ça que j’aime.

planche-hugo-cabret-4

Les expressions des acteurs m’ont aussi bien inspiré. Les sourires, la tristesse, l’étonnement sur les visages, autant d’images qu’il fallait que je dessine.

planche-hugo-cabret-5

Les éléments architecturaux sont aussi de toute beauté dans le Paris des années 30 ! Le lieu principal de l’histoire est une gare, avec une architecture magnifique. Les piliers travaillés, les sculptures, le travail du bois, les lumières, etc … Les typographies utilisées sont tout aussi splendides.

planche-hugo-cabret-6Si vous êtes tentés par l’univers de ce film alors n’attendez plus ! Ce film est une vraie merveille et une source d’inspiration sans fin ! 😉 Il est rare qu’un film m’inspire à ce point.

Il y a quelques années, le film « Les chroniques de Spiderwick » m’avait aussi bien inspiré.

Et vous, avez-vous déjà vu un film qui vous a donné envie de prendre votre carnet de croquis ? 😉